Chapeau!

Sortie du bleu, en jaune, une après midi de fin Aout. Plage de la Clère. Grand beau temps. L’eau est douce. Le soleil tape, le sable chauffe. En fin d’après-midi, c’est plus agréable. Ces jours là sont plus agréables de toute façon. Goûter l’eau à mi-jambe histoire de se rafraîchir. Surveiller les enfants. Remonter en courant pour jouer à devancer une vague. Ces jours là, les ombres sont belles.

"Nice hat!"  ©AntoineRenault2015    Acrylic on canvas 100x70cm

« Nice hat! » ©AntoineRenault2015 Acrylic on canvas 100x70cm

Share and Enjoy

Goûter l’eau

C’est pas grave. Retourner au même endroit, c’est parfois bien quand même. Cette jetée n’a pas bougé. Légèrement plus rouillée après deux ans. On dirait que les tempêtes d’Est ne lui font même pas mal.

™ Testing the Water - ©ARenault2015 - 40x60cm

™ Testing the Water – ©ARenault2015 – 40x60cm

levrossos terrasseAu pied du plus chouette petit restaurant de la terre, elle continue d’accueillir un ou deux bateaux par jour en pleine saison. C’est sur son dos que j’ai pris une bonne partie des photos qui ont inspiré ma série de 2014. L’eau est toujours aussi belle. On fait semblant d’hésiter à y retourner. Il faut reconnaître que l’on n’est pas mal, aussi. Là. Assis sur ces planches de bois blanchies au sel. Poncées en douceur par des années de pieds sablonneux venus débarquer un peu de poisson frais et des cageots de bière à mettre au frais. »

Share and Enjoy

Felicita, Melissa, Sarah…

Mon premier est une collectionneuse merveilleuse, mon deuxième est une toile magique, mon troisième est une photographe généreuse. Mon tout ci-dessous.

full

Tout commence au moment où c’est fini. La décision de ne plus rajouter de touche, de poser les pinceaux. Apposer la signature. S’interdire tout retour. Cette décision est pour moi une des 4 étapes clé qui font le tableau : le choix du sujet, le cadrage, le format … et le moment d’arrêter. Entre les deux, un chemin toujours incertain, aléatoire, intuitif.

felicitaQuand j’ai fini « Felicita », j’ai senti que désormais je trouverais ce chemin, quel que soit le sujet. Le format s’était imposé : plus de stock. Dernier petit châssis qui traînait au fond de mon atelier de Noirmoutier. J’avais envie de peindre ce sujet depuis longtemps. J’ai aimé le résultat. Décidé de garder cette toile pour moi puisqu’elle était une étape.

IMG_1944Quand Melissa m’a écrit depuis Calagary, c’était pour « Felicita »… En quelques mails, j’ai fait connaissance avec une surfeuse voyageuse. Aussi rapide sur ses coups de cœur que patiente avec mes coups de pinceaux. Une belle rencontre. Elle cherche une toile pour son refuge au pied des montagnes canadiennes. Pouvoir contempler le calme et la chaleur un peu sauvage des spots où elle surfe en Amérique du Sud pendant les soirées d’hiver sous la neige. « Felicita » est parfaite… mais interdite de sortie. S’en suivent donc des semaines à s’échanger des clichés. Une image nous met finalement tous les deux KO et d’accord. Une image forte. Melissa la veut en grand.

16x24-sunset-me-free-XL2Quand j’ai écrit à Sarah, c’était pour Melissa. Sarah Lee est une de mes photographes préférées. Une hawaïenne surdouée. Qui travaille parfois avec un autre de mes photographes favoris, l’Australien Mark Tipple. Elle capte l’eau comme j’ai envie de la peindre. Je peux reconnaître ses clichés avant de lire sa signature. J’avais déjà fait quelques projets à partir de son travail. Je lui demande un permis de peindre. Avant de s’enfoncer dans la jungle de Bali, elle me dit que d’accord.

J’ai enfourché mon vélo pour aller acheter un châssis. Grand. Et un rouleau de toile. Long. Quelques semaines plus tard, un rouleau filait à l’indienne pour l’Alberta.

Share and Enjoy

Scarlett, Amagansett et une piscine

scarlettIl y a à peu près un an, Scarlett Johansson choisissait sa nouvelle piscine dans ce bel endroit. Amagansett. Près des plages de Montauk où j’adorais passer mes week-ends lors de mes années new-yorkaises. A la même époque, à quelques mètres de sa propriété, des voisins australiens passionnés de surf, de natation… et d’art contemporain me contactent.

b0447ccace6051191c22ac8ef8775cbdUne belle conversation s’engage avec ces nostalgique de Bondi beach. Mon tableau « Where is the cliff » atterrit chez eux peu de temps après. Et c’est de cette conversation que naît l’idée de cette nouvelle toile. Variation autour de « Rouge ».

"Dip in the Amagansett pool"  ©AntoineRenault2015   Acrylic on canvas 100x100cm

« Dip in the Amagansett pool » ©AntoineRenault2015 Acrylic on canvas 100x100cm

Posted by ANTOINE RENAULT – ocean paintings on dimanche 22 mars 2015

Share and Enjoy

Du sel sur tes lèvres

Ce bain était tellement bon. On se sent tellement bien maintenant. Profiter de l’instant. Suivre les vagues. La tête dans les nuages, les pieds dans le sable. Chaud. Le regard perdu, loin, dans les partitions de bleus. Instant parfait. On ne sait plus exactement où l’on est. Mais ce goût du sel sur les lèvres : on sait que l’on vient de l’océan.

"Salt on your lips"   © Antoine Renault 2014    Acrylic on canvas 50x50cm

« Salt on your lips » © Antoine Renault 2014 Acrylic on canvas 50x50cm

 

Share and Enjoy

Ce geste dit que la journée sera belle

Il y a des attitudes. Des gestes automatiques, rituels. Quand ils sont fait au bord de l’océan le matin avec cette belle lumière d’Est, ils n’ont plus vraiment la même valeur. Ici , le geste est beau à regarder Mais surtout, il parle : il déclare cette journée belle et réussie. Par avance. C’est comme ça !

"Morning Bliss" © 2014 Antoine Renault - Ocean Paintings Acrylic on canvas - 73x54cm

« Morning Bliss »
© 2014 Antoine Renault – Ocean Paintings
Acrylic on canvas – 73x54cm

Share and Enjoy

Pink mermaid

 

tm3

tm1

 

 

 

 

Share and Enjoy

Oxygen

™ Oxygen - Antoine Renault 2013 - Acrylic on canvas 73x54cm

™ Oxygen – Antoine Renault 2013 – Acrylic on canvas 73x54cm

Après une lente et longue marche sous-marine, Elvire se mit à nager. Planer sous l’eau pendant de longues minutes. A s’en laisser pousser des nageoires. Oui mais on ne devient pas sirène du jour au lendemain. Il faut faire le plein d’oxygène avant de se faufiler sous la surface. Et si dans élan de générosité on veut bien relâcher un peu d’air avant de remonter, cela offre des bulles magiques. Des petites montgolfières nacrées. Ce matin à Levrossos était décidément parfait.

Share and Enjoy