A propos antoine

Je suis venu à la peinture comme on vient à la plage. La plage, j'y venais depuis toujours pour trouver du vent. Je ne pouvais pas envisager d'y descendre sans croiser d'abord ma grand-mère et les effluves de térébenthine qui l'entouraient le plus souvent. Un été magnifique où j'exaspérais toute la famille avec mon désespoir de ne pas voir le vent arriver, c'est elle qui m'a demandé de bien vouloir être gentil s'il te plaît, de prendre une toile et des pinceaux et comme ça tu arrêteras de nous fatiguer. c'est depuis cet été sans vent sur une dune de la Clère que je peins Noirmoutier. Cette île est mon seul vrai port d'attache. Je la photographie inlassablement depuis vingt cinq ans en toutes saisons. Après plusieurs années de travail à l'huile puis au pastel inspiré par Morlaine, je suis désormais à l'eau: l'acrylique et l'aquarelle. La lumière reste le fil conducteur de mon inspiration. Mers, ciels , nuages et reflets de plage ...

Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri – Folio

Que vont lire les surfeurs cet été? Un Folio qui débarque dans les librairies cette semaine et qui pourrait bien être le roman de l’été!

lesgarconsdelete-rebeccalighieri-antoinerenault-artiste-couverture-folio-3

Le titre tombe bien. Mais c’est la plume qui semble faire effet. Voir les critiques des blogueurs-dévoreurs-de-bouquin, celles des magazines de l’été comme ELLE… ou les libraires eux-mêmes, qui le trouveront dans le top 10 du prix des libraires . Un partenariat Folio – Télérama.

La couverture de ce livre est un détail de ma toile « Swell Sandra », elle-même inspirée du superbe travail d’un jeune photographe australien, artiste surfeur Kane Brown. Je raconte la petite histoire de ma rencontre avec ce photographe ici.

SwellSandra-lesgarconsdelete-rebeccalighieri-antoinerenault-artiste-couverture-folio-12

Rebecca Lighieri, alias Emmanuelle Bayamack-Tam, signe là un thriller ravageur. Une désintégration familiale. Bien loin de la décontraction qui régnait sur la Sunshine coast australienne le soir où l’image qui a inspiré cette peinture est née. Le surf et l’écume font néanmoins le lien entre les deux scènes. J’aime l’idée qu’une soirée de surf ait inspiré un photographe, dont le travail a inspiré un peintre, dont la toile a inspiré un éditeur. Merci Gallimard et Emmanuelle Bayamack-Tam. Bonne chance aux Garçons de l’été!

Pour les Parisiens qui souhaiteraient voir l’orignal, bonne nouvelle: cette toile a été exposée chez OFI art en 2016 et est restée en France. Acquise par la collection OFI Mécénat. Elle est visible sur rendez-vous à Paris (17eme).

Share and Enjoy

Expo « Out of the Blue » à Amsterdam

Quand l’Histoire de la bière rencontre la créativité contemporaine… Très heureux d’avoir une exposition de ce splendide lieu. Les anciennes écuries de la brasserie Amstel brewery sont devenues The Thinking Hut. Un coin secret qui accueille les esprits les plus créatifs d’ Amsterdam . Vous pouvez donc y découvrir mes toiles et boire un bière contemporaine de 9h à 18h jusqu’au 31 mars. Détail ici

 

Share and Enjoy

Rien que des bulles

Nothingbutbubbles-antoinerenault-art-2018_original

 

Faire des bulles sous l’eau. Souffler un peu d’air. Permettre au corps de mieux rester au fond. Et aux yeux d’admirer ces balles de mercure se bousculer vers la surface. C’est comme souffler du verre sans être limité par la matière première. Finalement si. La matière première ici c’est l’air. Et il faut remonter en chercher avant de plonger à nouveau.

nothingbutbubbles-antoinerenault-art-2018- zoom

Share and Enjoy

Donner le sourire à Jamie Chung

« Ces tableaux me rappellent la Californie. Ils me rendent heureuse et me donnent le sourire ». Eclairer un visage comme celui de Jamie Chung est un beau job.

jamiechung-antoinerenault-limited-saatchiart-6

Le tableau « Le cercle éternel des formes fugitives » a réussi cela! Il est la première pièce choisie par Jamie sur Limited Art by Saatchi pour décorer son nouvel appartement d’Atlanta. Je crois que cela va me donne envie de continuer à peindre.

Jamie Chung a de nombreux films à son actif, elle est l’atout charme de la série « Gotham » et l’influente blogueuse qui se cache derrière WhatTheChung.

Share and Enjoy

« Publier un premier roman, c’est comme…

… un vernissage qui ne finit pas à 22 heures ». J’ai trouvé cette expression dans un joli papier sur l’aventure du premier roman. Richard Labesque est en plein vernissage depuis le mois de Juillet et pour info, vous faites partie des invités!

"La source oubliée" Richard Labesque

« La source oubliée » Richard Labesque

J’ai lu son premier roman “La source oubliée” à l’ombre d’un eucalyptus grec. Quand je l’ai refermé, j’étais fier qu’il ait retenu “Rouge” pour sa couverture. C’est un bel honneur que d’être choisi par un autre artiste pour accompagner son oeuvre.

Share and Enjoy

Bons baisers de Russie

J’ai la chance d’avoir des amateurs qui suivent mon travail et m’envoient des commentaires sympathiques depuis 45 pays. La Russie est une des communautés les plus actives. Cette interview en témoigne. Si ça ne fait pas longtemps que l’on se connaît, vous apprendrez peut-être quelque chose de nouveau en la lisant la version anglaise. Pour ceux qui ont fait option Russe, cliquez sur l’image.

bas-aboveart-antoinerenault-interview-ru

 

Share and Enjoy

Venue de nulle part

C’est La lumière bien sûr qui m’a attiré dans cette image. La peau ambrée sur le mur rosé. Mais le jeu d’ombres sophistiqué surtout.

"From out of the blue". 2017©AntoineRenault. acrylic on canvas 80x60cm

« From out of the blue ». 2017©AntoineRenault. acrylic on canvas 80x60cm

L’ombre portée très franche du chapeau sur le visage et sur l’épaule. Celle plus diffuse qui vient des arbres plus lointains. Et les ombres toutes proches: l’ombre propre de son sein gauche. Son ombre portée sur le sein droit.

closeup-bas-fromoutoftheblue-antoinerenault-isildamoreira

Ajoutez un perroquet bleu sorti de nulle part et laissez le photographe Lars Botten construire une image superbement graphique. Avec la silhouette non moins graphique de la jeune mannequin portugaise qui monte: Isilda Moreira.

Share and Enjoy

Zero gravité

Cette apesanteur que l’on resent lorsque l’on flotte allongé à la surface… Légèreté. Comme installé dans un nuage liquide. Détente. Aucun muscle en tension. Aucun point sous pression.

"Zero Gravity" 2017©antoinerenault. acrylic on canvas 100x70cm

« Zero Gravity » 2017©antoinerenault. acrylic on canvas 100x70cm

L’élément liquide compense la force de gravité. Et cet équilibre physique semble se transformer naturellement en sérénité. La tête se vide. Au mieux elle caresse des pensées positives. Des pensées sans gravité.

Bas-Closeup-zerogravity-antoinerenault

Archimède a théorisé l’explication physique: “Tout corps plongé dans un liquide reçoit de celui-ci une poussée verticale égale au poids du volume du liquide déplacé”. Mon père a toujours eu une fascination pour ce phénomène. Et c’est sans doute par reconnaissance pour ses grandes joies de navigation qu’il a fait apprendre par coeur la formule à tous ses enfants. Ce qui a procuré à cette progéniture moyennement équipée pour la Physique une joie furtive au moment où le sujet était enfin abordé à l’école.

Share and Enjoy

Jesi’s hat

Certaines postures sont magnétiques. Elles signent la personnalité d’un individu encore plus fortement que sa silhouette. J’ai toujours trouvé cela saisissant.

"Jesi's hat" 2017©antoinerenault.  acrylic on canvas 70x50cm

« Jesi’s hat » 2017©antoinerenault. acrylic on canvas 70x50cm

Voilà Jesi Le Rae: une muse radieuse et énergique aux jambes interminables. Cambrure de matador capturée par l’objectif solaire de la géniale photographe australienne Carly Brown. Je suis le travail de Carly depuis un moment sur instagram. J’aime beaucoup son univers créatif, découvert grâce au très inspirant “Last daze”: un gisement d’histoires photographiques qui pimente votre quotidien de manière addictive . Cette image m’a attrapé l’oeil. Je devais la peindre. Carli a eu la gentillesse de me prêter son inspiration. Jesi a accompagné la peinture en cours avec un enthousiasme communicatif. J’ai adoré peindre cette toile.

bas-closeup-Jesilerae-antoinerenault-art

Les cheveux sauvages de Jesi m’ont aussi inspiré ce dessin. Il fait partie de la série « sketching in the air » que j’exposerai bientôt à Paris.

corpsetames-sketchingintheair-antoinerenault-art

 

Share and Enjoy