Yellow submarine 2

J’ai assez d’images en stock pour peindre des reflets jaunes sous-marins pendant des années. J’aime toujours autant jouer avec ce miroir aléatoire: ce qui se joue à la surface vue d’en bas est d’une créativité infinie.

TM-yellowsubmarine-2-antoinerenault-art

 Et même si cette partie de la toile répond aux mêmes exigences de dessin et de couleur, elle conduit vers l’abstrait un peu plus vite. J’aime bien cela. Probable que cette partie-là prenne un peu plus de place dans mes tableaux à venir.

Yellowsubmarine-2-antoinerenault-saatchi-art-zoom copie

Share and Enjoy

Prix Folio des libraires

antoinerenault-prixfoliodeslibraires-lesgarconsdeleteC’est de la chance, « Les garçons de l’été » sont en effet devenus le roman de l’été. Ce Folio était sur toutes les plages. Il était aussi dans toutes les vitrines et est même devenu le Prix Folio des libraires au début de l’été. Une belle récompense pour Rebecca Lighieri alias Emmanuelle Bayamack-Tam. Cette deuxième couverture de roman était bien partie mais le succès a été plus fulgurant que prévu. Jamais une de mes toiles n’avait été entre autant de mains. 

 

 

 

 

 

 

Share and Enjoy

« Crevette »

La pêche à la crevette. L’activité traverse les siècles. Le design du filet aussi. Un format pour chaque âge. Il faisait super beau ce matin. Pas mal de vent. On était bien tous ensemble sur cette grande marée de Pâques. Tu m’attends en bas de la dune pour me montrer la plus grosse de tes minuscules prises. Elles vont toutes finir ensemble de toute façon. Joyeusement ébouillantées vers le plus beau des apéros. Ces petites grises s’avalent toute entières. Option luxe: alignées sur une tartine beurrée à la fleur de sel.

TM-crevette-antoinerenault-art-saatchiartcrevette-antoinerenault-art-saatchiart-zoom3

Share and Enjoy

Au bord de la piscine

Elena Iv-skaya est née dans l’extrême-orient russe, au bord de la rivière Amour et à deux pas de la frontière chinoise. Modèle devenue photographe par hasard. Vous pourrez vérifier que le hasard fait les choses de manière remarquable. Elle vit aujourd’hui à la Réunion.

TM2018- antoinerenault-art-poolside-saatchiart-3

antoinerenault-ivskaya-art-poolside-saatchiart-dyptichCette surdouée de la composition laisse exploser sa créativité colorée au milieu de cette luxuriante île. C’est de là qu’elle m’a gentiment répondu « oui » quand j’ai demandé l’autorisation de m’inspirer de l’un de ses clichés. Elena est une sorte de fleuriste des temps modernes. Elle compose. Sélectionne ses fleurs avec une précision sans concession. Cueille des modèles qui trouvent parfaitement leur place dans ses bouquets de couleurs graphiques. Un casting d’une personnalité folle. On dirait que leurs visages ont été dessinés pour sa lumière. Les fleurs fanent. Les modèles d’Elena éclosent sous on objectif.

La fleur du jour sur ce diptyque est Sarah Akrour. Des yeux de piscine. Une blondeur à la peau de sable.

 

 

 

 

 

 

 

antoinerenault-oulimatagallet-sketchingintheair-saatchiartD’une fleur à l’autre. Encore plus rare, Oulimata Gallet. Mannequin sénégalaise hyper prometteuse. Certains clichés d’Elena avec Oulimata me fascinent. J’ai commencé à griffoner un sketch avec l’un d’entre eux dans l’avion.

Je surveille désormais Elena, Sarah et Oulimata. Trois sources d’inspiration.

Share and Enjoy

Yellow submarine en eaux grecques

Les volutes de lumières inventées par les vaguelettes de surface sont d’une créativité infinie. Cela fait partie des spectacles que je ne me lasserai jamais de regarder. Comme les flammes qui dansent. Comme les nuages qui fondent, …

Celles-là ont été dessinées un matin d’Août 2017 sur une plage d’Amorgos.

TM-yellowsubmarine-antoinerenault-art-2018antoinerenault-art-yellow-submarine-2018-3

Share and Enjoy

Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri – Folio

Que vont lire les surfeurs cet été? Un Folio qui débarque dans les librairies cette semaine et qui pourrait bien être le roman de l’été!

lesgarconsdelete-rebeccalighieri-antoinerenault-artiste-couverture-folio-3

Le titre tombe bien. Mais c’est la plume qui semble faire effet. Voir les critiques des blogueurs-dévoreurs-de-bouquin, celles des magazines de l’été comme ELLE… ou les libraires eux-mêmes, qui le trouveront dans le top 10 du prix des libraires . Un partenariat Folio – Télérama.

La couverture de ce livre est un détail de ma toile « Swell Sandra », elle-même inspirée du superbe travail d’un jeune photographe australien, artiste surfeur Kane Brown. Je raconte la petite histoire de ma rencontre avec ce photographe ici.

SwellSandra-lesgarconsdelete-rebeccalighieri-antoinerenault-artiste-couverture-folio-12

Rebecca Lighieri, alias Emmanuelle Bayamack-Tam, signe là un thriller ravageur. Une désintégration familiale. Bien loin de la décontraction qui régnait sur la Sunshine coast australienne le soir où l’image qui a inspiré cette peinture est née. Le surf et l’écume font néanmoins le lien entre les deux scènes. J’aime l’idée qu’une soirée de surf ait inspiré un photographe, dont le travail a inspiré un peintre, dont la toile a inspiré un éditeur. Merci Gallimard et Emmanuelle Bayamack-Tam. Bonne chance aux Garçons de l’été!

Pour les Parisiens qui souhaiteraient voir l’orignal, bonne nouvelle: cette toile a été exposée chez OFI art en 2016 et est restée en France. Acquise par la collection OFI Mécénat. Elle est visible sur rendez-vous à Paris (17eme).

Share and Enjoy

Expo « Out of the Blue » à Amsterdam

Quand l’Histoire de la bière rencontre la créativité contemporaine… Très heureux d’avoir une exposition de ce splendide lieu. Les anciennes écuries de la brasserie Amstel brewery sont devenues The Thinking Hut. Un coin secret qui accueille les esprits les plus créatifs d’ Amsterdam . Vous pouvez donc y découvrir mes toiles et boire un bière contemporaine de 9h à 18h jusqu’au 31 mars. Détail ici

 

Share and Enjoy

Rien que des bulles

Nothingbutbubbles-antoinerenault-art-2018_original

 

Faire des bulles sous l’eau. Souffler un peu d’air. Permettre au corps de mieux rester au fond. Et aux yeux d’admirer ces balles de mercure se bousculer vers la surface. C’est comme souffler du verre sans être limité par la matière première. Finalement si. La matière première ici c’est l’air. Et il faut remonter en chercher avant de plonger à nouveau.

nothingbutbubbles-antoinerenault-art-2018- zoom

Share and Enjoy