Vers le Sud

cruising greeceGrande chaleur. On se faufile entre les énormes paquebots du port. Dans ce port, la mer a déjà la couleur qu’il me faut. Les collines d’Athènes disparaissent dans le sillage. De longues heures à slalomer entre les îles pendant que le soleil descend. Amorgos est une île qui se mérite. Les plus belles demandent un peu de patience. Le temps de prendre son temps. Faire des photos. Dessiner. Prendre sa première ration de soleil grec en rêvant d’un endroit qui va réussir à nous émerveiller. Encore.

"Sundeck"    ©AntoineRenault2015    acrylic on canvas 50x50cm

« Sundeck » ©AntoineRenault2015 acrylic on canvas 50x50cm

Share and Enjoy

Marée haute

J’aime beaucoup l’attitude. Les mains posées dans le rose chaud et souple. Les jambes campées dans le sable. Le bonheur d’être là. barbotter à marée montante. Confondre le rose acidulé et les bleu-verts.

"Marée haute"  ©AntoineRenault2015  acrylic on canvas  70x50cm

« Marée haute » ©AntoineRenault2015 acrylic on canvas 70x50cm

Baignade d’Août on the rocks. Sous le soleil d’Octobre

High tide on the rocks

Share and Enjoy

Chapeau!

Sortie du bleu, en jaune, une après midi de fin Aout. Plage de la Clère. Grand beau temps. L’eau est douce. Le soleil tape, le sable chauffe. En fin d’après-midi, c’est plus agréable. Ces jours là sont plus agréables de toute façon. Goûter l’eau à mi-jambe histoire de se rafraîchir. Surveiller les enfants. Remonter en courant pour jouer à devancer une vague. Ces jours là, les ombres sont belles.

"Nice hat!"  ©AntoineRenault2015    Acrylic on canvas 100x70cm

« Nice hat! » ©AntoineRenault2015 Acrylic on canvas 100x70cm

Share and Enjoy

Goûter l’eau

C’est pas grave. Retourner au même endroit, c’est parfois bien quand même. Cette jetée n’a pas bougé. Légèrement plus rouillée après deux ans. On dirait que les tempêtes d’Est ne lui font même pas mal.

™ Testing the Water - ©ARenault2015 - 40x60cm

™ Testing the Water – ©ARenault2015 – 40x60cm

levrossos terrasseAu pied du plus chouette petit restaurant de la terre, elle continue d’accueillir un ou deux bateaux par jour en pleine saison. C’est sur son dos que j’ai pris une bonne partie des photos qui ont inspiré ma série de 2014. L’eau est toujours aussi belle. On fait semblant d’hésiter à y retourner. Il faut reconnaître que l’on n’est pas mal, aussi. Là. Assis sur ces planches de bois blanchies au sel. Poncées en douceur par des années de pieds sablonneux venus débarquer un peu de poisson frais et des cageots de bière à mettre au frais. »

Share and Enjoy

Entre deux bleus

Savoir avancer dans les petits airs demande un peu de talent. Connivence avec les courants. Connaissance de sa monture. Comment remue-t-elle ses formes pour passer dans un reste de houle au ralenti ? A quel toucher de barre répond-t-elle ? Le spi se lâche, fier d’être moteur. La quille s’étire. C’est relâche. Verticale. Profil bas au portant.

™ Chillin'in the blue ©ARenault2015 100x100cm

™ Chillin’in the blue ©ARenault2015 100x100cm

L’hélice hésite à se réjouir. Si le spi manque de souffle, ce sera pour elle. Enfin.

En attendant, les quelques bulles qui défilent à la surface d’un clapot d’huile permettent de deviner que le speedo affiche moins de 3 nœuds.

Share and Enjoy

North of the rocks!

Hmmm… ça pourrait être le nom d’un cocktail.

™ North of the rocks!

Je ne sais plus exactement ce que les deux sauterelles regardaient. C’était au Nord des rochers de la pointe du Cob (si vous voulez savoir à quoi ce rocher ressemble, regardez la bande annonce du film Boomerang).

Le Cob dans BoomerangJe sais qu’elles attendaient leur grand-père qui rentrait très lentement d’une après-midi en mer dans son fameux canot Sterna. Thermique tombé. Gite forcée pour affuter le sillage et profiter des derniers souffles d’air. Une éternité pour parcourir les derniers miles. La plage est vide. Le soleil est plus bas, plus ambré, et plus chaux aussi depuis qu’il a largué le vent. Ca va aller : on peut attendre une éternité… jusqu’à l’heure de l’apéro.

Share and Enjoy

L’affiche des régates est arrivée !

C’est comme cela chaque Printemps depuis 25 ans. A Pâques, on espère la nouvelle affiche des régates du Bois de la Chaise. Cet événement de yachting classique fait partie de l’île de Noirmoutier. L’île fait partie de ma vie. Les régates et leur affiche aussi.

"En régate au Bois de la chaise"  ©AntoineRenault2015 acrylic on canvas

« En régate au Bois de la chaise » ©AntoineRenault2015 acrylic on canvas

titre affiche tmCes régates ressemblent à leur île. Depuis plus d’un siècle (1895), les yachtmen du Bois de la Chaise cohabitent l’été avec les marins locaux. Tout ce petit monde se croise à pied les jours de grande marée, un filet à la main. En vélo les jDSC_0624 - Version 2ours de marché.

Et entre les bouées d’un parcours au large du fameux bois de chênes verts à mi Août. Spectacle équitable : aussi beau et joyeux pour les équipiers que pour les promeneurs. Les camaïeux d’ambre des vieux gréements font vibrer les bleus de ciel et de mer. Les silhouettes parfaites des coques à l’échouage hypnotisent les photographes. Trois jours de réjouissance bon enfant qui se terminent en banquet au pied du vieux château. C’est là que les équipages décoiffés aux embruns refont le match : les lancement de spi acrobatiques, les passages de bouée hasardeux, les remontées spectaculaires … Et le souvenir des chants d’Eric Tabarly à ces mêmes tablées enveloppe tout ce petit monde d’une réconfortante certitude : être entre marins aussi conviviaux qu’avertis. L’équipage de Pen Duick qui ne s’y trompe pas ne rate d’ailleurs jamais cette étape.

p1Depuis 1989, l’association La Chaloupe fait renaître les vieux gréements de prestige au travers de cette fête patrimoniale. Chaque année, elle commande une création à un peintre pour l’affiche de saison. La contribution de certains anciens (Paul Vincent Darasse) et contemporains (Morlaine) ont marqué cette collection et nourri mon inspiration. En 2014, pour fêter ses 25 ans, l’association fait appel à concours. J’en suis. Me régale sur un petit format carré de 50cm. Devine bien que le sujet ne correspond pas idéalement au brief. Ne suis pas retenu pour l’affiche… mais le tableau est exposé avec les autres sur la place d’Armes et fait la couverture d’Artistes magazine.

Décembre 2014, je suis en train de fêter avec des amis l’arrivée de Noël dans un très ancien bar du port d’Amsterdam quand Marie Bruley, Chargée de l’évènementiel pour l’île et administratrice de l’association, me contacte pour me proposer mon premier cadeau : l’affiche 2015. Après une revue de mes centaines de clichés sur les régates, je tombe sur une image faite par la talentueuse photographe Valérie Lanata. Pas mieux ! Quelques mois, de nombreux mails et des heures au chevalet plus tard, la toile est prête. Amsterdam-Rennes bien à l’abri dans une solide caisse en bois. L’essai est superbement transformé par un photographe breton et un imprimeur vendéen. Rarement vu une reproduction si fidèle de tableau.

affiche tm

Cette semaine, dans le bureau de l’Association, nous fêtions l’ouverture de cette saison 2015 et le lancement de l’affiche avec la presse. Chaleureuse bâtisse en bois posée sur le quai Sud du vieux port, baignée par une belle lumière d’Ouest. En écoutant le passionné président Christian Demur rappeler l’histoire des régates aux journalistes, j’ai eu deux pensées amusées. Pour mon père, qui a gagné ces régates dans la catégorie « petit canot à voile » en multi récidiviste jusqu’à ses 80 ans sur Sterna, un bateau fait de ses mains. Et pour un de mes fils qui a sans doute trouvé là un brin d’élan dans le choix de son métier : charpentier de marine.

J’étais bien sous ce soleil d’Ouest.

Share and Enjoy