Le bonheur du Vernissage

C’était le 7. Bon chiffre. Nous étions nombreux dans la galerie Duvivier, chaleureusement accueillis par Valérie dans son espace. J’adore ce moment.

Les toiles sagement accrochées au mur sont un parfait prétexte. Pour se retrouver là ce soir, pour enclencher un premier morceau de conversation. Le Champagne et les petits fours prennent le relai pour nous installer dans cet instant joyeux. Parler des peintures d’océan, c’est surtout l’occasion de retrouver plein d’amis et de faire de nouvelle rencontres. Suivre le relief d’une toile, se raconter les nouvelles des derniers mois. Toucher les couleurs, annoncer les nouveaux projets. C’est le bonheur du vernissage.

Un moment vraiment privilégié. La plupart de ceux que j’aime sont là ou représentés. Les autres m’ont laissé un mot doux et je sais qu’ils sont là tout en étant loin.

800px-B._Perat,_Vernissage_au_salon,_Paris_1866Pourquoi appelle-t-on cela un vernissage ? Parce qu’autrefois c’était l’occasion d’une soirée de « pré-ouverture » , la veille du démarrage de l’exposition, où l’artiste avait l’occasion de vernir ses toiles et de leur donner éventuellement une dernière touche avant l’ouverture au public.

Share and Enjoy

Entre Blanche-Neige et David Lynch

blanche neigeTous ces articles dans la presse internationale depuis un an, c’est formidable. Mais les nuances d’un papier indonésien ou la traduction d’une interview en russe ne me touchent pas autant q’un bon petit article dans la presse locale.

david lynchNeuilly Journal vous propose un choix varié d’expositions où « Acqua di Blue » apparaît entre « Blanche-neige comme vous ne l’aviez jamais vue » et « David Lynch à la Maison Européenne de la Photographie« . Entre un titre accrocheur sur la starlette de mon premier dessin animé d’enfance et l’illustre réalisateur fasciné par Edward Hopper… Merci Neuilly Journal :)!

Neuilly Journal about Antoine Renault new solo exhibition

Share and Enjoy

« Patito »

"Patito" - Antoine Renault - 50x50 cm - acrylic on canvas

« Patito » – Antoine Renault – 50×50 cm – acrylic on canvas

« Patito » en espagnol, c’est « caneton ». Mais ça marche aussi pour « petit chou ». Les deux fonctionnent bien avec cette image. Je ne connais pas le chou en question, mais il y a un peu plus d’un an, sa maman qui suit mon travail m’a envoyé un mot franchement sympathique avec des photos de son fiston qui lui semblaient pouvoir inspirer un jour une de mes toiles. Bonne pioche : c’est chose faite depuis le week-end dernier. Et j’aurai la joie de rencontre la maman au vernissage de ce vendredi :). Je ne sais pas encore où a été prise la photo originale, mais cela me rappelle de très bon moment avec mes fils, il y a bien longtemps de cela, dans les contre-jours hors saison, sur la plage de La Baule … qui reste quand même un très bel endroit (quand on regarde vers l’océan :) !

Share and Enjoy

« Poolside Chic » à Neuilly. Galerie Duvivier, 8 au 28 juin

Quelques toiles ont pris leurs quartiers d’été rue de Sablonville. Valérie Duvivier vous y accueillera dans sa galerie pour vous les présenter.

duel-de-sauterelles-a-renault-2012

Le hasard faisant bien les choses, une de ces toiles s’offre un petit buzz en ce moment grâce au soutien de Saatchi. « Rouge » fait partie de 3 toiles qui ont été retenues dans la sélection « Poolside Chic » de Saatchi online, ce qui lui vaut de belles conversations sur la page Facebook de Saatchi … et sur Pinterest. Pinterest justement, je vous en reparlerai avant la fin de cette expo ;)

Share and Enjoy

Serendipity et déferlante

C’est le bonheur de trouver ce que l’on n’était pas venu chercher : un phénomène naturel qui met du sel dans nos vie… et qui se régale des méandres du web.

Ici, c’est une recherche sur Morlaine lancée par la galeriste Valérie Duvivier. Google image lui répond généreusement par une mosaïque de mini-Morlaine.  Au milieu de ce patchwork coloré, Google a eu la gentillesse d’infiltrer ma toile « Underwater project » en fin de page 3. Flash. Promenade sur mon site. Contact. Quelques conversations et trois jours plus tard, nous nous rencontrons à Neuilly. Deux premières toiles sont déposées à la galerie.

"Underwater project" - Antoine Renault 2012 - acrylic on canvas - 115x80cm

J’aimais déjà Morlaine et la Serendipity. Les deux ensemble m’amènent dans cet espace d’exposition adossée à un atelier de Maître Doreur Encadreur. L’un des tous meilleurs de l’ouest parisien. Prolongeant deux générations d’expertise dans l’art de mettre l’art en valeur, Valérie Duvivier continue d’encadrer tout Neuilly mais souhaite aussi faire parler sa passion pour la peinture. Un bon endroit pour laisser en confiance deux de mes vagues préférées jusqu’à fin mai.

Donc, Si vous passez à Neuilly dans la rue de Sablonville, … Ralentir vers le n°30. Inspirer à fond pour bien remplir vos poumons. Jeter un œil à la vitrine : vous êtes en train de plonger sous une vague énorme, dans une eau hyper claire. Au-dessus de vous, des millions de bulles et autant d’étoiles, une masse liquide qui déferle. Au-dessous de vous, le sable d’une plage d’Australie. Ce n’est pas vraiment le sable de Sydney… mais vous êtes quand même vous êtes rue de Sablonville ;)

Cette toile est inspirée d’une photo extraordinaire de Mark Tipple, célèbre photographe australien. J’avais eu un flash moi aussi en découvrant les photos de son « underwater project ». L’histoire de cette peinture est elle même la résultante d’un beau petit travail de la fée serendipity. Et Mark est une des belles rencontres auxquelles la peinture m’a amené.

 

Share and Enjoy