L’inspiration existe

Etrange. C’est la première fois que je suis tenté de peindre un même sujet une deuxième fois à moins d’un an d’intervalle. Ce sujet est aussi ma première nature morte depuis très longtemps. Et la première toile rouge que j’aie jamais peinte. « L’inspiration existe, mais elle doit te trouver au travail ». Pas faux, comme souvent chez Picasso. Rien dans mon travail habituel ne devait m’amener à peindre ces poissons. Ils sont arrivés par le hasard d’un carnet d’exode et le travail régulier. Et comme je m’étonnais du plaisir pris à les peindre, j’ai voulu vérifier si cela se répéterait. En fait, oui.

« El Albino » by Antoine Renault

Pour corser le travail cette fois-ci, j’ai décidé de peindre le premier maquereau à droite en négatif, mais en utilisant le rouge du fond pour le noir. Cela m’a fait réaliser que curieusement, le dessin de la robe de ce poisson fonctionne de manière très similaire en négatif. La confirmation d’un design naturel remarquable. Les motifs sont chaque fois différents mais très similaires. ils sont également inversables.

Making of « El Albino » by Antoine Renault

C’est aussi une expérience « étrange » (racine du mot « étranger »). En cherchant à inverser l’image du poisson référent, j’arrive à une sorte de maquereau albinos. C’est l’étranger de la bande. Il a pourtant exactement la même structure graphique que les autres. La peur de la différence chez les hommes est un sujet qui me passionne en ce moment. J’y ai vu un clin d’oeil amusant. Une des raisons importantes pour lesquelles l’homme a peur de la différence, c’est que l’étranger lui ressemble en fait beaucoup et le renvoie à une part de lui avec laquelle il n’est pas encore tout à fait à l’aise. Pour ceux que cela intéresse également, très bon article ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

petit test anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.