Duel de sauterelles

Acrylique sur toile – 2011

 

 

Share and Enjoy

Un brunch sous les toiles ?

Ce dimanche, je serai à Esprit d’atelier pour rencontrer quelques amis, discuter peinture avec les visiteurs de l’expo et profiter d’un bon brunch. L’endroit est juste parfait pour ça. Vous verrez, on s’y sent bien comme dans une bonne vieille maison de famille. Et comme le brunch a l’air aussi redoutable que les prévisions météo du week-end, je sens que je vais y passez un peu de temps :). A dimanche ?

Share and Enjoy

Versailles arrosé

Le vernissage, c’était hier. Et c’était VRAIMENT bon. Météo France avait fait les choses en grand : gros lessivage pendant toute la journée, vent à décorner les boeufs à l’heure du goûter puis soleil pour toute la soirée. Il ne restait plus qu’à sortir les bouteilles et attendre les invités. Et là, pour l’artiste, c’est le deuxième moment cadeau (le premier c’est quand on peint les toiles) : défilé de visages amis, retrouvailles en pagaille, rencontres inattendues, famille qui fourmille, commentaires sous les toiles, …

Pour en rajouter sur la lumière du soir, visite surprise en prime d’une délégation argentine nourrie avec ses deux stars internationales de la planète polo. Aucun risque de se sentir à Bagatelle pour autant. Ici, on trinquait à l’été, aux vacances, aux nouveaux projets de peintures et au plaisir d’être ensemble c’est tout. A quelques exceptions près (une pensée pour Bruxelles, et Buenos Aires), presque tous les amis collectionneurs étaient aussi avec nous.

La présence bienveillante de mes deux grands parents peintres flottait dans l’air. Ma grand-mère paternelle centenaire, celle qui m’a fait tomber dans la marmite de la peinture, s’est rappelée à l’assemblée via le beau cadeau souvenir d’un cousin (une de mes toutes premières toiles offerte à Mère-grand il y a plus de 15 ans et oubliée depuis). Mon grand-père maternel, excellent aquarelliste, via le souvenir d’un des rituels de famille. Au dessert des grandes réunions, il interrogeait d’un sourire gourmand les dizaines de petits enfants pour savoir si oui ou non on avait vraiment affaire à un « grand jour ». Puis, sous la pression bruyante des enfants dont la vie aurait été définitivement gâchée dans le cas contraire, il  jugeait que finalement, … oui ! Et il sortait alors une grande boîte de nounours en guimauve. Format boulangerie.

Hier soir, il y avait plein de nounours :)

Share and Enjoy

Mais… pourquoi « Bliss » ? Une aquarelle à gagner !

Plus le vernissage approche, plus on me pose cette question. Pourquoi un nom pareil pour une expo de peintures !? Comme ce nom intrigue et puisque cette question me plaît, j’ai très envie de récupérer une réponse au moins autant intrigante. J’offre donc une aquarelle   à celle qui sera la plus surprenante. Les curieux auront peut-être déjà trouvé une esquisse de réponse en flânant sur Cityvox. Il y a bien quelques indices en images sur cette page … mais tout cela ne suffira pas  pour gagner !

Share and Enjoy

Angelito

"Angelito" A Renault 2012 150x50cm

Santorini, au bord du cratère volcanique? Safaga, derrière la barrière de corail ? La surface toute proche, le fond très loin. L’eau : incroyablement claire extrêmement agréable. Il reste un peu d’air chaud de là haut dans les poumons. Juste ce qu’il faut pour ne pas descendre plus bas et garder le dos au soleil. Une légère poussée des jambes pour avancer. Puis on vole, les bras comme des ailes, totalement décontracté. Loin du fond, sans repère. La  caresse fluide sur le visage est la seule preuve de mouvement. Totalement décontractant.

Share and Enjoy

« Côté Ouest » en parlera

Caroline, sa charmante rédactrice en chef, me l’a confirmé hier. Elle nous fera une petite place dans son prochain numéro. C’est vraiment chic !

Le meilleur magazine de déco à l’Ouest du Pecos est fidèle dans ses coups de coeur : il était déjà là pour l’expo de l’année dernière, dans les kiosques pile après le vernissage.

En kiosque  : 13 juin

Share and Enjoy