La géniale idée d’#artistsupportpledge

Tout a commencé avec le premier confinement et l’idée du peintre Matthew Burrows. J’avais bien entendu parler de The Artist Support Pledge pendant l’année mais sans vraiment y prêter attention. C’est un ami de NYC qui m’a envoyé fin Novembre cet article du New York Times en me demandant ce que j’attendais pour participer. J’ai réalisé alors à quel point cette initiative était devenue un évènement mondial et j’ai compris pourquoi. « Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise » disait Churchill. C’est exactement ce qu’a fait Matthew. Il a lancé une idée impossible en temps normal. Le marché de l’art et les galeries fermaient, des milliers d’artistes risquaient une situation catastrophique? Matthieu a décidé d’agir. Vite. Fort. Il a lancé « The Artist Support Pledge ». Avec ce post tout simple, le 15 Mars 2020.

Une idée simple, basée sur la confiance et la générosité. Lumineuse.

Les artistes du monde entier publient sur leur compte Instagram des oeuvres à vendre pour un prix maximum de 200£ (ou 200€, $200). Bien en-dessous de ce que coûte en général une oeuvre originale. Ils y ajoutent le hashtag #artistsupportpledge qui les introduit aussitôt dans l’immense catalogue virtuel que parcourent les amateurs d’art recherchant ce hashtag sur Instagram. Plus de 500.000 oeuvres à date.

Les transactions se font sans intermédiaire: si un amateur est intéressé, il contacte directement l’artiste. Dès qu’il a vendu pour 1000£, l’artiste s’engage lui aussi à acheter 200£ l’oeuvre d’un autre artiste qui participe. Publication gratuite, transaction indépendante, pas de sélection, pas de commission. Un système basé sur le confiance et la générosité: l’artiste vend des pièces moins chères mais il vend, il permet à des collectionneurs de faire une première acquisition et il soutient un autre artiste. Un système qui peut grossir très vite puisqu’il est très simple.

J’ai donc décidé de créer la série « Dancing beneath the surface ».

Une petite série d’acryliques sur papier de 30x40cm. Un mouvement de ma fille filmé sous l’eau, décomposé en 5 poses espacées de 1/2 seconde. Léger et fluide comme un pas de danse. J’ai annoncé l’initiative après avoir peint la première de la série. Les 5 se sont vendues dans les 24h!!! Certes, 200€ est à peu près la moitié de leur valeur marché, mais tout de même. J’ai reçu des messages d’amateurs partout dans le monde, des followers qui me suivaient depuis des années et qui se réjouissaient de pouvoir enfin s’offrir un originel. Les 5 peintures sont parties en France, Australie, Nouvelle-Zélande et Grèce. Mais proposer 5 oeuvres à petit prix n’était que la première partie de l’aventure.

Puis il a fallu tenir mon engagement: acheter une oeuvre à un autre artiste participant

En fait je n’ai pas attendu longtemps: j’avais choisi l’artiste et l’oeuvre à acheter avant même d’avoir fini de peindre ma série :). Brigitte Yoshiko Pruchnow . Une camarade de galerie chez Saatchiart, Basée à Munich, Germano-Japonaise, Brigitte a une manière unique de peindre les enfants, les piscines… et les tartes. Nous nous suivions depuis longtemps. Maintenant j’ai une peinture d’elle dans mon atelier. Merci Matthew!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

petit test anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.