Interview pour le magazine grec « DS »

J’ai été contacté un peu avant Noël par Design Sories, magazine grec dédié à l’art contemporain, au design et à l’architecture. L’occasion de répondre aux questions qui me sont souvent posées. Clin d’oeil sympathique : l’image de couverture choisie pour l’article est « Where is the cliff? ». Une petite acrylique de 40x40cm inspirée des images ramenées de mon dernier été an Grèce. Désolé, c’est en anglais. Tout de même plus pratique qu’en grec :). Allez, Καλή ανάγνωση!

DS (Design Stories - Greece) - Interview of Antoine Renault

DS (Design Stories – Greece) – Interview of Antoine Renault

Share and Enjoy

Oxygen

™ Oxygen - Antoine Renault 2013 - Acrylic on canvas 73x54cm

™ Oxygen – Antoine Renault 2013 – Acrylic on canvas 73x54cm

Après une lente et longue marche sous-marine, Elvire se mit à nager. Planer sous l’eau pendant de longues minutes. A s’en laisser pousser des nageoires. Oui mais on ne devient pas sirène du jour au lendemain. Il faut faire le plein d’oxygène avant de se faufiler sous la surface. Et si dans élan de générosité on veut bien relâcher un peu d’air avant de remonter, cela offre des bulles magiques. Des petites montgolfières nacrées. Ce matin à Levrossos était décidément parfait.

Share and Enjoy

Diafaneia

Cela veut dire transparence en grec.

focus cheveuxDernier matin. Premier bain.

La plage de Levrossos est déserte, comme chaque jour. Petit déjeuner gourmand au milieu d’un jardin luxuriant : il est de toute évidence la principale passion du propriétaire des lieux.  Quel programme pour ce matin ? Barboter dans l’eau claire !  Avancer vers la sortie de la crique. Marcher tranquillement jusqu’à ce que la pente très douce finisse par nous plonger dans l’atmosphère liquide. Avancer encore. Se retrouver enveloppé d’une eau parfaitement tempérée. Raccord avec l’air que l’on respire. D’air et d’eau. L’impression de flâner sur le sable blanc, tout entouré de légers courants … d’air et d’eau. Pourquoi abandonner cette parfaite sensation et se mettre à nager ? C’est comme marcher sur la lune. L’eau nous porte un peu plus longtemps à chaque pas. Un peu plus haut à chaque impulsion. Suffisamment pour continuer de progresser bien que l’on ait plus pied.

™ Diafaneia - Antoine Renault 2013 - 100x100cm

™ Diafaneia – Antoine Renault 2013 – 100x100cm

Elvire joue avec ses boucles qui s’emmêlent. Elle a inspiré cette toile, peinte à Noirmoutier deux mois après la baignade grecque. Et la toile a filé deux semaines plus tard à Ocala (Floride, USA) faire le bonheur d’une collectionneuse.

Share and Enjoy

« Reach the beach ». Tribute to the Veedub kombi

Dans quelques semaines, cette pépite du road trip cessera d’être fabriqué à Sao Paulo. En bon hippie chic qui se respecte, j’ai senti qu’il fallait que je célèbre ce passage par un clin d’oeil artistique à cette silhouette unique. J’en suis fan. Un de mes boards Pinterest en témoigne …

"Reach the beach"  A. Renault 2013

« Reach the beach » A. Renault 2013

Share and Enjoy

Danse sous les nuages

Nager sous les vagues d’Hawaï, c’est beau comme danser sous les nuages.

"Dancing beneath the clouds"   Antoine Renault 2013 - acrylic on canvas 115x80cm

« Dancing beneath the clouds » Antoine Renault 2013 – acrylic on canvas 115x80cm

"Under the blue" - sketch - Antoine RenaultIl y a exactement un an, mon projet à partir du travail de l’australien Mark Tipple me conduisait à Hawaï vers une autre photographe hyper talentueuse. J’ai suivi de très près Sarah Lee depuis ce moment là. Chacun de ses clichés continue de me fasciner. Je m’étais donc promis d’en choisir un comme sujet.

J’ai commencé par une petite aquarelle pour me faire la main. Comme si le chantier me semblait trop impressionnant pour passer directement à un grand format. Le hasard a fait qu’elle a atterri à Hawaï comme cadeau de remerciement à ma 300ème fan sur Facebook. Alexandra Gomez, une jeune et joyeuse lycéenne d’Honolulu qui emmène consciencieusement son surf à l’école pour pas rater trop de vagues en fin d’après-midi … Y’ en a quand même qui démarrent pas trop mal dans la vie !

"Under the blue" - Antoine Renault - watercolor 2013

« Under the blue » – Antoine Renault – watercolor 2013

Bref. Avec l’accord de Sarah Lee, et après une hésitation infinie entre plusieurs de ses clichés fabuleux, j’ai finalement attaqué un projet plus sérieux, ce  qui a donné cette toile de l’été. Un immense plaisir à produire :)

Share and Enjoy

Réaction en chaîne sous-marine, de Mark Tipple à China Daily

Certains tableaux mènent une vie étonnante. Inspirée par le merveilleux travail de mon ami Mark Tipple, la toile « Underwater project » avait déjà fait le tour du monde grâce à Mark et à ses fans sur facebook . Coup de coeur d’une galeriste à Neuilly en Mai. Vendue en juin à un collectionneur de Taïwan via Saatchi online. Et je crois que je viens de comprendre pourquoi cette oeuvre à fini sa course de ce côté là du monde. En me promenant la semaine dernière sur le site MyModernMet, un blog génial crée à Los Angeles par Alice Yoo, jeune passionnée de tendance créative qui rêvait de faire se rencontrer des histoires étonnantes d’artistes et des passionnés d’art…; comme cette histoire extraordinaire d’un photographe français qui a transformé sa grand mère de 91 ans en super hero pour lui remonter le moral:). Je m’égare un peu là, mai sla grand-mère vaut vraiment le détour !!

My Modern Metropolis on Antoine Renault's and Mark Tipple "Underwater project"

Donc, Alice publie un bel article sur ma collaboration avec Mark et sur l’histoire de ce tableau. Cet article intéresse un professeur d’art américain qui publie à son tour un papier sur le sujet. Puis c’est China Daily qui enchaîne quelques jours plus tard, et 5 autres journeaux chinois dans la foulée.

China Daily on Antoine Renault's and Mark Tipple "Underwater project"

J’ai vérifié via Google Translate : la prose éditoriale ne s’est pas vraiment enrichie avec le voyage. Mais ça reste une épatante surprise de voir le nom de Mark et le mien tout entourés de beaux signes mandarins comme ça :)!

 

Share and Enjoy

Trois cormorans à Hoedic

Hoedic comme … Edig (caneton en breton). La petite soeur de l’île de Houat est l’escale préférée de la partie amarinée de la famille. Cela faisait déjà 4 ans que je n’y avais pas posé l’étrave de mon canot à voile.

"Trois cormorans à Hoedic" - A Renault 2013 - acrylic 150x50cm

J’ai peint cette toile cet été, quelques jours avant de profiter d’un vent de Sud Ouest un peu sévère mais porteur, qui nous a amené en un seul bord de Noirmoutier jusqu’au merveilleux Port La Croix. Cette fois ci, les cormorans étaient fidèles au poste pour saluer l’arrivée autour du phare du Gros Gueguez, mais surtout une joyeuse bande de marsouins et plusieurs fous de bassan. Leur regard et leur attaque parfaite en piqué me fascinent. Je crois bien que ces fous sont les prochaines bêtes à plumes qui finiront un jour sur une de mes toiles.

Mon bonheur ici : travailler les reflets et les remous de leur sillage.

Share and Enjoy